"Je t'aime plus que ma propre vie". "Plus que ma propre vie ?" "Cap !"

Rêve

J’ai ce sentiment qui sommeille en moi, j’ignore pourquoi je l’ai. Le pire, c’est que ce n’est pas de la tristesse ni de la colère. Il m’était inconnu jusqu’à maintenant, c’est un sentiment nouveau. Comme je le disais, je suis heureuse d’avoir des nouveaux amis comme ça. Encore ce matin, j’ai reçu un message de Au qui me disait : tu vas bien ? Tu es sûr . Et moi j’ai répondu : tout va bien." Mensonge.
Am, l’une de mes anciennes amies m’a envoyé un message, je ne m’y attendais pas, mais là, tout est remonté,et j’ai étais prise d’une terrible colère :
Am : sympa de m’avoir supprimé de tes amis, tu passes vite à autre chose dite donc...
Moi : je vois pas pourquoi je te garderai en ami, étant donné que tu ne veux pas de cette amitié. Donc je t’efface définitivement de ma vie, c’est mieu pour le monde tu ne crois pas ? Et puis sa fait combien de temps qu’on ne se parle plus ? 8 mois ? Je ne vais pas m’éterniser sur toi. Les gens changent, ne l’oublie pas. "
Je suis fière d’avoir reagi de cette façon, je crois que j’ai réellement changé. Même si je suis en ce moment au fond du gouffre, j’arrive encore à avoir un minimum l’espoir de retrouver la joie de vivre, de retrouver le sourire, je parle du vrai, celui qui n’est pas forcé. J’espère pouvoir rentrer chez mon arrière-grand-mère le soir après les cours sans être désagréable. Et faire autre chose que de manger, juste parce que je n’ai pas le moral. Je sais qu’un jour, tout sera comme avant. Je serais contente de voir R et L ensemble, contente de voir les gens heureux, parce que moi aussi, je le serais. J’aurai enfin la joie de vivre et je profiterai enfin de ma jeunesse.
Non pas que je ne profite pas, mais disons que je ne fais pas exactement ce qu’une jeune de 16 ans devrait faire.
Je devrais tout d’abord retravailler beaucoup, afin de ne pas redoubler ma seconde.
Ensuite je profiterai de mes années lycée. J’ai entendu dire que c’étaient les meilleures. Je veux me souvenir de chaque détail pour avoir à raconter des tas de choses à mes futurs enfants. Je veux fêter mes 16 ans, je ne sais pas encore ce que je pourrais faire mais je vais les fêter, histoire de regrouper touts mes amis et que ce soit comme avant. Car je n’en ai pas parlé, il y a eu plusieurs ruptures de couple dans le groupe, ce qu’il l’a assez divisé. De plus, ce qu’il se passe entre L et R y est aussi pour beaucoup. Le groupe est donc cassé, mais je sais, j’ai confiance. Tout va redevenir comme avant. Nous mangerons de nouveau ensemble à la cantine, ou bien dehors derrière le self quand il fera assez chaud. Et on fêtera notre BAC, parce qu’on l’aura tous.

C’est bon de rêver, non ?